Réunion de différents S. E .L

S.E.L -> un monde sans argent basé sur le partage et l'échange
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le saviez vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La collégiale
Admin
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 18/12/2016
Localisation : Lesneven

MessageSujet: Le saviez vous ?   Lun 2 Jan - 20:54



Les chats ont plus de 100 cordes vocales !

Les chats semblent posséder au moins 10 fois plus de cordes vocales que leurs rivaux canins. Si vous avez des chats, vous savez qu’ils peuvent être très bavards. Les chats sont, en effet, capables d’exprimer plus de 100 vocalisations différentes.

Quand les chats communiquent entre eux, ils ne miaulent pas comme ils le font avec les humains. Ces sons sont destinés aux humains. Selon certains biologistes, les chats ont développé le miaulement comme ils ont été domestiqués et ils ont des tons différents pour diverses demandes. Le miaulement de la faim, le miaulement « Je ne suis pas heureux »… Ces tons se distinguent facilement par l’oreille humaine.

Les chats sifflent ou grognent lorsqu’ils sont en détresse, se sentent menacés ou surpris. Lorsqu’ils sont blessés ou stressés, vous entendrez une clameur indéniable d’agonie.

Le ronronnement d’un chat provient de l’inhalation et de l’expiration de l’air grâce à ses cordes vocales. Alors que les chats ronronnent quand ils sont très malades, il est le plus souvent un signe de contentement.
Revenir en haut Aller en bas
http://selduleonetdesabers.forumactif.com
Caroline-44

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 19/12/2016

MessageSujet: Re: Le saviez vous ?   Ven 6 Jan - 17:22

Savez-vous que nous avons 3 cerveaux dans notre corps ?




Un cerveau dans notre tête avec les 3 parties : cortex, limbique et reptilien. Il contient 100 milliards de neurones.



Un cerveau dans notre cœur qui contient 40.000 neurones. Son rôle est de gérer au plus près le rythme cardiaque, le fonctionnement du cœur.



Un cerveau dans notre ventre
dit cerveau viscéral qui contient 200 millions de neurones, plus que dans le cerveau d’un chien. Il contrôle le système digestif aussi bien pour l’activité motrice (péristaltisme et vomissements) que pour les sécrétions et la vascularisation.



Les 3 cerveaux communiquent, échangent des informations mais ils sont autonomes

.
Revenir en haut Aller en bas
Caroline-44

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 19/12/2016

MessageSujet: Re: Le saviez vous ?   Mar 10 Jan - 18:14

Fromage ou dessert ?

Et si votre cerveau était responsable de votre dégoût du fromage ?


Fromage ou dessert ? Qu’il est difficile pour beaucoup d’entre nous de choisir ! Mais la France a beau être le pays du fromage (avec près de 1600 variétés !), une partie de ses habitants en a horreur. Des chercheurs du Centre de recherche en neurosciences de Lyon et du Laboratoire Neurosciences Paris-Seine ont voulu décrypter cette aversion. Il en ressort une étonnante découverte… Et si le cerveau d’une personne dégoûtée par le fromage fonctionnait différemment ?

Tout d’abord, pourquoi les chercheurs ont-ils choisi le fromage pour étudier le phénomène de l’aversion ? De manière intuitive, il leur a semblé que cet aliment était détesté par bon nombre de personnes. Ils ont alors effectué une étude sur un échantillon de 332 sujets (145 hommes de 16.03 à 72.45 ans ; 187 femmes de 18.63 à 73.78 ans) pour évaluer les préférences individuelles en s’appuyant sur une liste de 75 aliments distribués en 8 catégories (fruits, fromage, charcuterie, poissons, légumes, viande, dessert et divers aliments). Des questionnaires, il ressort que le fromage est bien ce qui dégoûte le plus les personnes interrogées (6%), loin devant le poisson (2.7%) et la charcuterie (2.4%). Parmi les participants qui ont déclaré une aversion pour le fromage, 60% l’ont justifié par l’odeur et le goût, 18% par une intolérance au lactose et parmi eux, 47% ont précisé qu’au moins un membre de leur famille n’aimait pas le fromage. Ces chiffres suggèrent une explication génétique de ce dégoût.

Mais pour en savoir davantage, les scientifiques ont eu l’idée d’observer sous IRMf ce qui se passait dans le cerveau de quinze personnes (M : 27.5 ; 11 femmes) aimant le fromage et dans celui de quinze autres (M : 30.8 ; 10 femmes) l’ayant en horreur. Les participants ont été confrontés simultanément aux images et odeurs de six fromages différents (fromage bleu, cheddar, fromage de chèvre, gruyère, parmesan et tomme), ainsi que de six aliments contrôles (concombre, fenouil, champignons, pâté, arachide, pizza). Concrètement, pour étudier les réactions cérébrales provoquées par ces stimuli visuels et olfactifs, les chercheurs ont demandé aux participants d’indiquer s’ils appréciaient ou non l’odeur et la vue des aliments, et si, à ce moment précis, ils avaient envie de les manger.

Chez les personnes n’aimant pas le fromage, les chercheurs ont constaté que le pallidum ventral (une petite structure du cerveau qui s’active lorsqu’on a faim) était totalement inactive lors de la présentation d’un « stimulus fromage », mais bien active pour les autres aliments contrôles. Mais plus surprenant encore, les neuroscientifiques ont observé que les aires cérébrales impliquées dans le circuit de la récompense (le globus pallidus et la substantia nigra) étaient davantage stimulées chez les personnes qui détestaient le fromage que chez celles qui l’appréciaient beaucoup. Ce phénomène suggère que le circuit de la récompense pourrait être sollicité à la fois en réponse à un stimulus agréable ou désagréable. Pour expliquer cette « dualité », Jean-Pierre Royet, directeur de l’étude, émet l’hypothèse que les deux régions du cerveau citées supra comprendraient deux types de neurones (dopaminergiques) aux activités complémentaires ; à savoir une partie liée au caractère « récompense » d’un aliment (type 1) et une autre à son caractère « aversif » (type 2). La distinction plaisir vs dégoût reposerait ainsi sur le type de récepteurs de la dopamine qui tapisse la surface des neurones présents dans le globus pallidus et la substantia nigra.

Reste à savoir pourquoi 6% des français activent leurs neurones de type 2 (« Quel horreur ! ») devant un maroilles, plutôt que leurs neurones de type 1 (« Quelle merveille ! ») … Mais au moins, maintenant, celles et ceux qui ont honte de ne pas aimer le fromage peuvent le justifier scientifiquement

Source http://www.happyneuron.fr/actualite-scientifique/et-si-votre-cerveau-etait-responsable-de-votre-degout-du-fromage?nl=myhn_nl1_1701
Revenir en haut Aller en bas
Caroline-44

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 19/12/2016

MessageSujet: Re: Le saviez vous ?   Lun 30 Jan - 15:55


L'Etat est prêt à vous verser 150 euros par an pour arrêter de fumer

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé que le forfait de remboursement des frais du sevrage tabagique sera porté à 150 euros par an pour tous.

Dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale, le forfait de prise en charge de toutes les méthodes de sevrage tabagique sera porté à 150 euros par an pour tout le monde", a révélé Marisol Touraine au micro de Jean-Jacques Bourdin mardi 11 octobre 2016 sur RMC

http://www.marianne.net/gouvernement-propose-aide-150-euros-arreter-fumer-100246989.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le saviez vous ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le saviez vous ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réunion de différents S. E .L  :: Espace convivial :: Le p'tit café-
Sauter vers: